dimanche 31 mai 2015

TV. US. "Daredevil", enfin une série de super héros pas trop neuneu ?



En avril 2015, Netflix a lancé une série de super héros basée sur le personnage de Marvel, Daredevil. Le personnage du justicier aveugle, avocat le jour et super héros la nuit, avait déjà fait l'objet d'un film de triste mémoire en 2003 avec Ben Affleck dans le rôle titre.




Le fans du justicier en combi moulante rouge attendaient leur revanche impatiemment. Cette nouvelle série est pilotée par le showrunner  Drew Goddard. Ce dernier a été à bonne école, il a débuté sa carrière auprès de Joss Weldhon (Buffy) avant de rejoindre JJ Abrams (Alias et Lost). Il a scénarisé "Cloverfield" (produit par JJ Abrams) et est passé à la réalisation avec le film d'horreur "The Cabin in the Woods" co-scénarisé par Joss Weldhon.

Bref voici quelqu'un d'expérimenté, et ça ne peut que laisser présager du bon pour Daredevil, la série. Mais qu'en est-il dans les faits ?

La série aborde la naissance du super héros, son enfance en flashback (avec l'accident qui l'a rendu aveugle et la mort de son père boxeur) et surtout ses débuts dans son double rôle d'avocat-justicier.

Avec son inséparable ami rencontré sur le campus d'université Foggy Nelson (Elden Henson), notre héros Matt Murdock (Charlie Cox) commence timidement son métier d'avocat en louant un bureau dans le quartier populaire d'Hell's Kitchen à New York où Matt a grandi. Au début ils n'ont pas beaucoup de boulot (euphémisme) et alors que Matt Murdock commence ses virées solitaires de justicier, il sauve une jeune femme Karen Page (Deborah Ann Woll) qui deviendra par la suite la première cliente du cabinet. A ce stade du récit et pendant une bonne partie de la série, personne ne connait la double vie de Murdock, même pas son meilleur (et seul) ami Foggy.

Derrière les crimes qui secouent Hell's Kitchen se dessine rapidement la silhouette d'un chef d'entreprise à la sature imposante et à l'ambition démesurée,  Wilson Fisk (Vincent D'Onofrio). La première saison sera in fine un duel entre Daredevil et Fisk. Les autres ennemis croisés par Daredevil n'étant que des pions dans l'échiquier de Fisk qui se fera de plus en présent au fil des épisodes jusqu'à l'inévitable confrontation finale.

Rien de follement original dans "Daredevil". Néanmoins on a droit à un ton plus mature et plus sombre que dans les autres productions du genre qu'il m'a été donné de voir (Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D., Agent Carter, Gotham ou Arrow) qui sont quand même à la limite de la neuneuitude intégrale... Ou pour être plus juste, s'adresse principalement à un public adolescent pas trop exigeant.

Les combats, joliment chorégraphiés, sont au coeur de la série. Néanmoins ce n'est pas juste une série d'action et les personnages sont plutôt bien développés. Même si le trio central Murdock, Foggy et Karen reste un peu gnangnan (ah, le nombre de fois où j'ai eu envie de donner des baffes à Foggy et Karen). Heureusement la série se rattrape avec les personnages secondaires (Madame Goa, le journaliste,...) et surtout le grand méchant Frisk qui fait l'objet de toutes les attentions de la part des scénaristes de la série. Ne vous attendez pas à de la psychologie de haute volée mais on a vu nettement pire et in fine les méchants sont plus intéressants que les gentils (même s'il n'y a pas vraiment de juste milieu entre les deux extrêmes).

Ok, quand Foggy découvre la vérité sur l'identité cachée de Murdock, il lui fait une leçon de morale et part bouder dans son coin. Mais le personnage de Daredevil reste assez lisse, et vu le niveau d'ignominie des méchants qu'il a en face de lui, sa réplique par la violence est juste de la lutte pour la survie !

Dans cette première saison, Daredevil est un combatant hors du commun, mais il n'est pas non plus invincible et il sort des combats souvent dans un état assez pitoyable. Ca permet d'humaniser un peu le personnage et qu'on s'attache à lui. Là aussi on reste sur du basique, mais c'est mieux que rien.

Sans être donc une série exceptionnelle, "Daredevil" s'avère être une série tout à fait recommandable pour les fans de justiciers masqués et de séries d'action. Une deuxième saison est d'ores et déjà en chantier et si le succès se confirme... peut-être un nouveau film ?

6/10


Aucun commentaire: